Apologie de la faiblesse

Mis en avant

greatest-weakness
Maître Funakoshi aimait dire à ses jeunes étudiants karatékas qu’il leur fallait apprendre à être faible. C’était pour le maître une forme de provocation à l’égard de ces jeunes gens qui étaient venus apprendre le karaté dans le but de devenir forts. Il est vrai que lorsqu’on étudie l’art martial, on passe par une première phase où l’on a l’impression d’être fort. On a en effet apprit des techniques, on a renforcé le corps, on a trempé son tempérament au feu des combats. L’ego est valorisé et l’on est certain d’être devenu fort. Puis, après cette phase, vient celle de la prise de conscience. Il est indéniable que l’on a apprit beaucoup et que nos capacités physiques et techniques sont devenues importantes. Cependant, quand on prend conscience de ses défauts, de ses faiblesses, on s’aperçoit que les aspects négatifs sont bien plus importants que les points positifs. Avec cette conscience, on réalise que dans une confrontation nos chances de réussites sont très hasardeuses et qu’il n’est pas sûr que l’on soit en capacité de remporter une victoire tant on est loin de la vraie « réalisation ».
Finalement la remarque de maître Funakoshi peut éventuellement dire : « regarde tes faiblesses et tu sauras quel chemin emprunter pour les transformer positivement ou les éradiquer ». On peut mettre en relation maître Funakoshi avec le Taoïsme de Lao Tseu. Ce dernier écrit dans « Le livre de la voie et de la vertu » :

Lire la suite

Standardisation et illusion

Optical Illusion Abstract

Nous avons déjà traité de la segmentation des arts martiaux en catégories qui satisfont les exigences de l’univers de la compétition, discernant ainsi les pratiques pieds poings, du corps à corps, des luxations, etc. Bien sûr chacune de ces catégories se subdivisent en sous catégories puis se ramifient de manière plus où moins importante en différentes écoles.

Ainsi, dans les pied poing, il y a différentes boxes, le kung-fu, le taekwondo, le karaté, pour n’en citer que quelques disciplines. Puis dans le karaté, par exemple, il y a différentes écoles : shotokan, wado-ryu, goju-ryu, shito-ryu, etc. Et enfin dans chacune de ces écoles il y a différents courants, par exemple en shotokan il y a les tendances Kase, JKA, JKS, Kanazawa, Nishiyama, Oshima, etc.. Comme vous pouvez le constater par ces appellations, ces tendances sont associées à l’expérience et la vision du karaté d’un maitre, d’un expert. Nous pouvons donc bien sûr aller encore plus loin dans ce fractionnement car chaque enseignant apporte sa touche personnelle à la forme qu’il enseigne et il en est de même pour les élèves. Lire la suite

Le coup de pied oublié

Il est un coup de pied que vous connaissez bien-sûr mais que vous ne pratiquez probablement pas en dehors des katas. Dans ces derniers il est toujours exécuté avec la jambe droite, parfois-même en sautant. A l’origine il y avait peu de coups de pied dans l’Okinawate, ancêtre du karaté. Le coups de pied de face mae-geri, les fumikomi et fumikiri se faisaient au niveau des côtes ou plus bas. Les techniques plus spectaculaires que nous pratiquons quotidiennement dans nos dojos, tels que mawashi-geri (coup de pied circulaire), sokuto-geri ou yoko-geri (coup de pied latéral avec le tranchant externe du pied), ont fait leur apparition probablement au début du XXème siécle. Lire la suite

L’individu avant tout !

Maçon à Quebec poseur de brique Maçonnerie Boréal

Il m’est arrivé maintes fois d’entendre des pratiquants ou ex-pratiquants parler du karaté et de me demander s’il s’agissait du même karaté dont je fais l’expérience quotidiennement tellement leur univers me paraissait lointain.

Le ressentit que chacun a de sa pratique est bien évidemment très subjectif puisqu’il s’agit d’une expérience personnelle, il est donc tout à fait compréhensible qu’avec le même entraînement, les mêmes techniques, les mêmes expériences, chaque individu en tirera des impressions personnelles très différentes. Lire la suite

D’abord ne pas nuire

Résultat de recherche d'images pour "primum non nocere"

On attribue souvent à Hippocrate le père de la médecine moderne, la maxime disant que la première obligation d’un médecin à l’égard d’un patient est de ne pas lui nuire, « primum non nocere » en latin. Ce qui veut dire que le médecin doit considérer, avant toute intervention ou préconisation, si l’action préconisée n’est pas dangereuse, si le risque est contrôlé ou mesurable afin de ne pas empirer l’état du patient. Je pense qu’il en est de même dans les arts martiaux, avant d’apprendre à se défendre, la pratique ne doit pas nuire à l’individu, elle ne doit pas être destructrice. Lire la suite

Photos du Japon 2017 – Sélection

HIMEJI IMG_0089

Image 1 parmi 41

Château de Himeji, sa forme est souvent comparée à celle d'un héron.

Je vous invite à regarder une sélection de photos que j’ai prises au Japon durant l’été 2017. Vous pouvez aussi revoir celles que j’avais postées en direct du Japon sur les thèmes suivants :

Karaté, l’école de la vie

Areski Ouzrout lors d'un stage au Karaté Club Colombes

L’auteur lors d’un stage au club de Colombe.

Je vous invite à lire une interview que j’ai donné pour le club de karaté de Colombes, grâce à la gentillesse de son professeur Antonio Guerrero 5ème dan.

ARTICLE KARATE, L’ECOLE DE LA VIE, UNE INTERIEW DE ARESKI OUZROUT

Bonne lecture et n’hésitez pas à partager le lien.

Areski

 

Se libérer de l’ego

Résultat de recherche d'images pour "ego"

Le travail sur l’ego est un aspect important des arts martiaux et cette dimension me semble incontournable lorsqu’on aborde les arts martiaux comme moyen de développement personnel. Cette dimension a souvent été évoqué dans de précédents artciles, il me semblait important d’écrire plus longuement à ce sujet.

Toutes les pratiques martiales japonaises ont été influencées par le bouddhisme zen qui n’est pas une religion dans le sens où il ne s’agit pas de croire en une divinité supérieure, mais une proposition de cheminement spirituel pour se libérer de l’ego, condition indispensable pour accéder à sa vraie dimension dans l’univers et vivre l’essentiel sans attachement inutile, superflu. Lire la suite

Ne reculez pas !

Résultat de recherche d'images pour "gohon kumite karate"

Il existe beaucoup d’exercices préparatoires pour le combat en karaté, ils sont parfois différents en fonction des écoles. Parmi ceux-ci il y a les assauts conventionnels, yakusoku-gumite. Vous connaissez probablement ces exercices dont les noms sont kihon-ippon-gumite, ippon-gumite, sanbon-gumite, gohon-gumite. Ces exercices se font beaucoup en reculant, notamment les deux derniers qui consistent à faire plusieurs pas en reculant sur plusieurs attaques. Le problème c’est que ces exercices ne préparent aucunement au combat et risquent à mon avis d’ancrer chez le pratiquant de mauvais réflexes qui peuvent être fatals dans une réelle confrontation. Lire la suite

La forme de l’eau

Résultat de recherche d'images pour "eau"

Une équipe de scientifiques vivant dans une autre galaxie découvre qu’il y a de l’eau sur terre. C’est un élément inconnu sur leur planète, aussi sont-ils assez curieux de découvrir ce qu’est l’eau. C’est pourquoi trois équipes sont envoyées sur terre pour faire des analyses. Lire la suite

Les limites permettent d’apprendre

Résultat de recherche d'images pour "limitations"

« Qui ne sait se limiter ne sut jamais écrire » écrivait Nicolas Boileau dans « l’art poétique (1674) », mais me direz-vous pourquoi commencer un article en faisant cette référence dans un blog dédié aux arts martiaux en général et au karaté en particulier ? Lire la suite